Manifestations au Mali: La Télé et la Radio nationale interrompues, l’Assemblée nationale saccagée

0
249

Ça chauffe au Mali ! Des centaines de milliers de personnes manifestent, ce vendredi, pour réclamer la démission du Président Ibrahima Boubacar Keita et de son régime. Les médias d’Etat interrompus et l’Assemblée nationale assiégée. 

La télévision publique assiégéeLes maliens sont encore descendus dans les rues de Bamako. Mais cette fois-ci, les manifestants ont envahi la télévision publique. Ils sont actuellement dans la cour de l’Ortm. Des manifestations ont brûlé des pneus. Et des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre sont en cours. Plusieurs endroits stratégiques de Bamako ont été bloqués y compris l’ORTM, la télévision nationale, la radio nationale, l’Assemblée nationale. Ce qui  pousse les forces de l’ordre à tirer des grenades lacrymogènes sur la foule.Propositions de IBKPour désamorcer la crise politique qui secoue son pays depuis quelques temps, le Président malien avait proposé depuis mercredi soir à ses opposants la signature d’un accord politique de rassemblement national, ainsi qu’une réforme de la Cour constitutionnelle. Mais, ces opposants refusent catégoriquement.Les Opposants disent nonA noter que les opposants au président Ibrahim Boubacar Keïta, dirigés par l’imam Dicko, ont sorti un document intitulé ‘’les 10 commandements de la désobéissance civile’’. Dans ce document, les manifestants sont invités à bloquer les portes d’entrée des services de l’Etat. Cette occupation de l’Ortm semble être en droite ligne de cette stratégie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.