Camarade Excellence Monsieur le Président ;

0
81


Vous n’ avez pas et n’aurez jamais droit à l’erreur. Evidemment parce que vous n’êtes pas comme le citoyen lambda, puisqu’Al Malikal Moulky vous a choisi pour présider aux destinées de cette Sublime Nation qu’est le Sénégal et surtout eu égard à votre parcours exceptionnel, façonné par le Tout Puissant dans son « maa tay » ou volonté divine. Cher Camarade Président, oui votre trajectoire pleine de symbolisme, nous a tous convaincus de nous résoudre à accepter que votre destin était tout tracé par A’Rahmane et avons décidé de cheminer à vos côtés pour contribuer à bâtir le Sénégal que nous voulons.
Excellence cher camarade, votre avènement à la tête de la magistrature de notre cher pays était une demande sociale très forte portée par une mobilisation nationale citoyenne et politique quasi-unanime. Votre élection au soir du 25 mars 2012 est l’une des plus belles victoires de la Démocratie en Afrique. Par conséquent, cher Camarade vous ne pouvez et ne devez pas faire moins que votre prédécesseur qui, quel que soit ce qu’on peut lui reprocher, restera dans la postérité comme l’un des plus farouches combattants de la démocratie. Nous sommes convaincus que vous êtes dans vos dispositions de toujours, en tant qu’Homme Politique poursuivant seulement deux (2) objectifs : « faire mieux que son prédécesseur et préparer la future génération à faire mieux et plus que lui », c’est une citation empruntée de l’ancien Ministre Mr Abdou Fall. Pour ces deux objectifs, Excellence, tous les observateurs objectifs se doivent de vous féliciter, car tout ce que vous avez entrepris ou initié concourt à atteindre ces objectifs même si beaucoup de choses restent à parfaire (la perfection n’étant pas dans les attributs humains). Nous devons nous féliciter que vous soyez assez volontariste et suffisamment engagé pour placer définitivement notre beau pays sur la piste d’envol vers l’émergence. Vous ne devez donc pas faire la fine bouche sur votre bilan déjà reluisant dans les infrastructures de base, dans l’amélioration de la mobilité, dans l’accès à l’eau, à l’énergie, la démocratisation de l’accès à l’éducation à la santé, le rayonnement diplomatique et la crédibilité de notre pays auprès des partenaires bi comme multilatéraux, l’initiation de nombreux mécanismes de renforcement de la solidarité verticale (avec les filets sociaux). Tout ceci encore une fois, ne cesse de renforcer le crédit de votre vision politique généreuse pour notre pays.
Mais force est de reconnaître que le désespoir, le dépit et la déception commencent à gagner beaucoup de nos concitoyens. La paix et la stabilité sociales subissent des contrecoups menaçants qui n’augurent rien de bon encore moins de rassurant. Les nombreuses maladresses de bon nombre de vos collaborateurs ou de ceux qui se réclament de vos proches dans la gestion des affaires publiques et surtout la mauvaise communication ont fini de positionner une bonne partie du peuple dans une posture de méfiance et de défiance comme qui dirait un décrochage du peuple de son élite et de ses autorités.
Excellence, comme nous l’avons affirmé plus haut, votre bilan fort reluisant et vos projets en cours ou planifiés dans votre politique, convainquent les plus sceptiques de votre capacité à conduire notre pays vers de lendemains meilleurs. Seulement, l’impression la plus partagée au sein de l’opinion est que bon nombre de vos collaborateurs du haut de leur attitude arrogante et condescendante, semblent ignorer votre bilan et peinent lamentablement à vendre vos réalisations et vôtre rêve à votre peuple, passant le plus clair de leur temps à scruter les moindres faits et gestes des opposants au lieu de se concentrer sur les dossiers à eux confiés pour l’intérêt de la Nation.
Excellence, être collaborateur du Président de la République est une fonction hautement sensible et sérieuse et ne doit pas être à la portée de n’importe qui. Ne doivent être proches de vous que les plus méritants d’entre nous : des citoyens hautement compétents et profondément patriotes sans aucune velléité de va-t’en guerre, capables de vous aider à transcender les évènements avec lucidité sérénité et responsabilité (faire prévaloir l’éthique de responsabilité sur l’éthique de conviction, dixit Max Weber).
Excellence Cher Camarade, il n’est pas tard pour parler à votre peuple, ce peuple qui vous a tout donné et qui continue à croire encore en vous, qui garde encore espoir à l’homme d’honneur, l’homme de défi que vous êtes, pétri de valeurs, pour le sortir de cette situation. Les prouesses que vous aviez réussies de réunir avec le vénéré Khalife de Touba tout le Sénégal le 27 septembre 2019 lors de la belle cérémonie organisée pour les besoins de l’inauguration de Massalik Al Jinaan et dans l’instauration du dialogue national sont encore très fraiches dans les mémoires.
Excellence, demandez à vos collaborateurs de faire preuve de modestie, d’humilité et de patriotisme responsable, parlez à votre peuple, pour que notre pays redevienne et durablement ce havre de paix que beaucoup nous envient.
Nous condamnons les actes de violence, de vandalisme et lançons un Appel aux jeunes, aux manifestants de tout bord, aux forces de défense et de sécurité, aux acteurs de la presse, aux autorités (exécutif, judiciaire, législatif) et à tous les citoyens épris paix de faire preuve de responsabilité et de patriotisme pour sauver notre Nation et nous sauver nous-même d’un probable chaos. Nous demandons á tout parent de conscientiser ses enfants à l’adoption de comportements et attitudes responsables, citoyennes comme l’a enseigné Jean J Rousseau : « Tout père doit á la société un Homme et á l’État un Citoyen ».

« Evitons que l’arbre de nos petites ambitions égoïstes cache la grande forêt de la construction/consolidation de la Nation » ; citation lue quelque part d’un auteur inconnu que je remercie.

Dr Lamine DIOUF militant APR-Djidah Thiaroye Kao/Pikine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.