10 lieux hantés dans le monde

0
73

Films d’horreur, histoires effrayantes ou trains fantômes : on aime tous se faire peur ! Les dix destinations que nous avons sélectionnées nous emmènent au-delà de la fiction, dans des sites où le paranormal fait partie du quotidien. Légendes urbaines, faits divers sordides ou événements troublants, tous ces endroits ont la réputation d’être hantés et feraient frissonner les plus téméraires ! Âmes sensibles s’abstenir : on y rencontrerait même des fantômes ! De l‘Italie aux États-Unis en passant par le Japon, voici notre tour du monde des maisons réputées hantées.

Le château de Glamis et ses sept fantômes 
Dans l’est de l’Écosse, le château de Glamis a vu grandir la reine mère Elizabeth. La visite de ses élégantes tourelles ou de ses appartements royaux dévoile de splendides intérieurs, pourtant la balade pourrait bien être troublée par l’un des sept fantômes du château ! Parmi eux, le second lord de Glamis, joueur invétéré qui aurait été emmuré vivant durant une partie de cartes, ou bien Lady Janet Douglas, condamnée pour sorcellerie !

Le Queen Mary, un paquebot hanté ?
Le Queen Mary qui effectuait les traversées transatlantiques a aujourd’hui été reconverti en hôtel, ancré définitivement à Long Beach, en Californie. Lors de la visite, on découvre les décors fastueux de ses salons et de ses salles de bal, mais aussi les mystères et légendes qui entourent le navire. Pour les plus téméraires, des tours sont organisés la nuit : il permettrait d’entrer en contact avec les esprits peuplant les lieux ! 

Aokigahara, une forêt maudite

Si l’idée de vous perdre dans une forêt vous effraie au plus haut point, ne vous aventurez pas dans celle d’Aokigahara, au pied du Mont Fuji, au Japon. Cette dernière serait hantée par de nombreux esprits : les yurei. De plus, les GPS ne fonctionnant pas à l’intérieur de cet épais labyrinthe de verdure, il est très difficile de se repérer ! Clouées sur les troncs d’arbres, vous rencontrerez aussi de maléfiques poupées vaudoues. 

La Tour de Londres et ses fantômes du passé

Il s’agit de l’un des monuments les plus visités de Grande-Bretagne : la Tour de Londres fut construite au XIe siècle par Guillaume le Conquérant pour protéger la ville avant de devenir une prison où furent exécutées de nombreuses personnes. Aujourd’hui, il semblerait que ses fantômes du passé resurgissent, notamment Anne Boleyn, l’une des compagnes d’Henry VIII décapitée près de la Tour, ou Henry VI. 

La citadelle d’Akershus et son effrayant gardien 

Construit au XIIIe siècle pour protéger Oslo, le château d’Akershus a connu de nombreux rebondissements durant son histoire. Aujourd’hui, il serait habité par des esprits, et son entrée serait gardée par le fantôme d’un chien, Malcanisten, jadis enterré vivant près de la forteresse. Ce dernier aboierait lorsqu’une personne tente de pénétrer dans le château. Un cheval maléfique se ferait aussi entendre la nuit, terrorisant les alentours. 

Le château de Commarque et ses amoureux

Le château de Commarque, en Dordogne abrite une légende digne d’un film romantique, avec des fantômes en plus ! Il y a plus de 500 ans, la fille du comte de Commarque tomba amoureuse du fils du rival de son père. Pour empêcher leur relation, le comte enferma le jeune amant dans le donjon du château avant de le décapiter. Aujourd’hui, on entendrait encore le fantôme du cheval du jeune homme errer à la recherche de son maître.

Le Stanley Hôtel, sur les traces de Shining

Dans le fin fond du Colorado, à Estes Park, le Stanley Hôtel a inspiré Stephen King pour l’écriture de son roman d’horreur Shining, l’enfant lumière. L’écrivain, venu passer une nuit dans cet hôtel, y fit un terrible cauchemar dans lequel son fils était poursuivi par une lance à incendie. C’est ce cauchemar qui donna naissance à son roman et, par la suite, au film de Stanley Kubrick. Aujourd’hui encore on peut dormir dans celui qui est considéré comme l’un des hôtels les plus hantés d’Amérique. 

L’île de Poveglia, terreur à Venise

Bien qu’elle soit située dans la lagune de Venise, vous ne trouverez aucun touriste sur l’île de Poveglia : cette dernière est interdite au public car réputée maudite ! Durant la Renaissance, les malades de la peste furent enterrés ou brûlés sur l’île, et ils y rôderaient encore aujourd’hui, à quelques encablures de la cité des Doges. Plus tard, c’est un hôpital psychiatrique qui fut construit à Poveglia, et de nombreux patients y vécurent leurs derniers jours. Glaçant ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.